Au centre social du Grand Vire, l’heure est au graff !

Durant deux mercredis consécutifs, des jeunes, et des adultes en situation de handicap, se sont rassemblés autour de la discipline artistique qu’est le street art.

Au cours de ces deux après-midi, les deux groupes ont eu l’occasion de réaliser une œuvre portée sur les valeurs que sont la diversité, l’échange et le partage. Pour cela, les jeunes du Grand Vire et les adultes de l’A.R.I.M.C ont été encadré par deux artistes de street art, graffeurs par vocation. L’objectif était d’inscrire les participants dans un rapport d’égalité et d’entraide en créant des interactions entre individus ou groupe culturellement différents, grâce à une discipline artistique.


Nous avons accueilli l’artiste Kréa et Capie, lors de ces deux ateliers. Ces graffeurs de la région Lyonnaise ont su initier les participants à leurs techniques et faire de leurs créations des œuvres d’art ! Pour le choix du message à retranscrire en graffiti, les artistes ont laissé les participants s’exprimer et décider d’un message qui les lient et les inspirent. Le message ressorti lors des échange « Le virage de mes yeux » ; faisait référence à vire-virage et à Meyzieu-mes yeux. Les participants ont pu, en binôme, créé des lettrages, dessiner au posca et utiliser des bombes, toujours guidés par les artistes.

Ce qui ressort de cet atelier ? De l’enthousiasme de la part de tous les participants et intervenants mais également des animateurs et éducateurs spécialisés présents lors des heures d’activités.

Pour les adultes de l’A.R.I.M.C et les jeunes du Grand Vire, pratiquer le street art en groupe a fait de cette discipline une force , les accompagnant dans un mouvement d’émancipation pour contrer la solitude et accepter les différences de « l’autre ».

Emma

Médiatrice Culturelle